<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=212195522864981&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Pourquoi travailler avec des freelances ?

Travailler avec des freelances présente des avantages considérables pour une entreprise.

Il convient toutefois de s’affranchir des idées reçues sur les travailleurs indépendants pour mieux comprendre et tisser une relation professionnelle optimale.

Quels avantages à travailler avec un freelance ?

Travailler avec des freelances se révèle plus rentable. On fait appel à un freelance seulement quand on en a besoin. Ainsi, cette flexibilité constitue un réel avantage dans la mesure où l’accord ne dure que pendant la durée du projet. Contrairement à un salarié, le travailleur indépendant n’est rémunéré que lorsqu'il preste.

Travailler avec des freelances permet d’optimiser les coûts tout en accédant aux mêmes résultats. En contactant directement un freelance, l’entreprise économise également sur le coût d’un cabinet de conseil ou d'une SSII, donc sur la marge d’intermédiaire et coûts de structure.

Travailler avec des freelances permet en outre d’engager un dialogue de professionnel à professionnel.

Les différents aspects du projet seront abordés de manière très pratique dans la mesure où le freelance a généralement déjà été confronté à plusieurs situations semblables. Par ailleurs, il partage les mêmes considérations que l’entreprise, notamment sur les coûts et le timing. L’autonomie est un autre avantage à travailler avec un freelance.

Celui-ci est habitué à collaborer avec différentes entreprises sur des problématiques et projets variés. Cette grande diversité permet de croire en une expertise dans le domaine. En effet, ce dernier s’adapte facilement à n’importe quel projet en s'appuyant sur ses compétences et son expérience. Impliqué et polyvalent, le freelance donne souvent le meilleur de lui-même lors chaque collaboration afin de renforcer son réseau et sa réputation.

 

Quelles sont les idées reçues sur le travail d’un indépendant ?

La flexibilité du travailleur indépendant est souvent liée à un laisser-aller. Beaucoup pensent qu’un freelance fait ce qu’il veut quand il veut. Non, il a également des obligations auxquelles il ne peut pas se soustraire.

S’il refuse trop de missions ou de collaborations, ce sont ses finances qui risquent de payer le prix fort. Ainsi, la flexibilité ne signifie pas qu’il peut faire ce qu’il veut, mais qu’il sait gérer son planning afin de pouvoir réaliser différentes tâches et ne pas se retrouver débordé.


Toujours en rapport avec le planning, la deuxième idée reçue consiste à penser qu’un freelance a beaucoup de temps libre. Toutefois, c’est le contraire! Choisir le statut de freelance implique d’être multi-tâches et surtout polyvalent. Outre l'exécution de ses missions, le freelance doit constamment démarcher ses clients et répondre aux demandes, ce qui réduit considérablement le temps pour soi.


Parce qu’il travaille en freelance, il peut choisir librement ses missions. Certes, le choix est large, mais cela ne permet pas de refuser celles qui semblent moins attrayantes. L’objectif principal est de tisser des liens avec des clients et de développer et entretenir son réseau. Pour ce faire, le freelance sait aussi accepter des mission de tout type.


Souvent, on pense que travailler en freelance libère des charges administratives. C’est aussi une idée reçue, car un freelance est soumis à un tas d'obligations d'ordre administratif sauf s'il a opté pour le statut de salarié porté.

Nouveau call-to-action