<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=212195522864981&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Reconversion professionnelle : Les clés et le mode d'emploi pour réussir

La reconversion professionnelle, pourquoi se lancer ?

La reconversion professionnelle ou autrement dit changer de métier ou de statut professionnel résulte souvent d’une aspiration à vivre son travail autrement. Cette décision importante s’explique très souvent par l’envie de donner un nouveau souffle à sa carrière professionnelle, pour améliorer sa qualité de vie en équilibrant vie personnelle et vie professionnelle, ou tout simplement pour relever le challenge du travail indépendant.
 
Aujourd’hui, dans les médias et sur les réseaux sociaux, ce sujet récurrent est systématiquement abordé. La presse se fait l’écho de ce nombre grandissant de personnes tous secteurs professionnels confondus qui prônent un nouveau choix de vie et décident de changer totalement de cadre professionnel. Souvent après plusieurs années dans une même entreprise, après l’arrivée d’un enfant, à l’approche de la quarantaine ou après un licenciement, certaines questions refont surface. Suis-je heureux dans mon travail ? Mon emploi actuel coïncide-t-il avec mes valeurs ? Et si c’était le bon moment pour me lancer en tant qu’indépendant ? Autant de questions que vous vous posez peut-être en lisant cet article. Loin d’être un effet de mode, l’ère est au changement dans le monde professionnel.

Autrefois il était coutume de mener sa carrière de manière linéaire dans une seule et même entreprise ; désormais boostés, notamment par la révolution numérique et les nouvelles tendances sociétales, les salariés en reconversion professionnelle deviennent légion. Ce qui aurait été perçu jadis comme un risque est de nos jours tout à fait entré dans les mœurs. Oser franchir le pas en changeant de voie professionnelle est perçu très positivement par les cadres. 9 français sur 10 se déclarent prêts à changer de carrière.

 
 La reconversion professionnelle, les astuces pour engager le processus :
 Si vous avez un projet que vous souhaitez concrétiser, si vous avez envie d’un nouveau challenge professionnel, voici quelques conseils pour une reconversion réussie :

1. Faire le bilan de votre situation professionnelle actuelle en déterminant les éléments positifs et les éléments qui ne sont plus en phase avec vos exigences. Vous pouvez faire un bilan seul ou choisir d’être accompagné par un cabinet spécialisé en bilan de compétences voire par un coach professionnel

 

En synthèse, voici les grandes étapes d’un bilan :
 
  • Tout salarié peut être à l’initiative de cette démarche, si vous êtes en CDI vous devez justifier de 5 ans de travail.
  • Votre demande de bilan de compétences doit au préalable être présentée et validée par votre employeur.
  • Dès que vous recevrez l’accord de votre entreprise, vous bénéficierez d’un accompagnement individualisé par un consultant.
  • Votre suivi comportera 3 phases (explication du déroulement du bilan, analyse du parcours professionnel et des compétences au moyen de tests, synthèse pouvant déboucher sur une nouvelle orientation ou une proposition de formation)
 Afin de mettre toutes les chances de votre côté pour mener à bien cette phase exploratoire, nous vous conseillons de choisir votre centre de bilan de compétences avec le plus grand soin.

 2. Faire le point sur vos attentes, vos idées, vos besoins. Il est impératif de bien cerner vos envies. L’idée est de déterminer ce que vous souhaitez retrouver dans votre nouvelle vie professionnelle et ce que vous ne souhaitez plus du tout.

 3. Si vous êtes intéressé par un secteur d’activité en particulier, évaluer votre niveau d’expertise, assister à des salons, rencontrer des professionnels du secteur, renseignez-vous sur les exigences du domaine d’activité. Pourquoi ne pas assister au salon IT PARTNERS afin de faire le point sur le marché de l’IT (*) français ? (*IT : Information Technology)

4. Si nécessaire, n’hésitez pas à vous former. Avec l’émergence de la révolution numérique, de nouveaux métiers voient le jour, de nouveaux outils sont utilisés par les entreprises. Il est donc nécessaire de faire régulièrement le point entre les besoins et les évolutions du marché du travail et vos compétences. Dans cette optique, il est important de se former et d’acquérir de nouvelles connaissances. L’obtention de diplômes ou de certifications est souvent un élément facilitateur de la reconversion professionnelle. 

5. Si vous avez envie de vous lancer en indépendant, étudiez toutes les options qui s’offrent à vous. Posez-vous les bonnes questions. Etes-vous en mesure d’avancer les fonds pour mener à bien votre projet ? Disposez-vous de temps nécessaire pour gérer toutes les démarches administratives inhérentes au statut d’entrepreneur. Il existe aujourd’hui différentes possibilités permettant de se lancer en indépendant sans avancer de trésorerie, sans créer de structure juridique et en limitant le risque entrepreneurial, comme le portage salarial.

6. Une fois que votre projet est clairement défini vous êtes fin prêt à vous lancer en veillant à respecter les points suivants : un plan d’actions précis avec des étapes clés et la mise en place d’un planning pour vous permettre d’avancer pas à pas et atteindre votre objectif.

 
Qui peut être concerné par la reconversion professionnelle ?
Ce questionnement peut survenir à tout âge, aussi toutes les catégories socio-professionnelles sont concernées et tous les profils.
Cadres, employés, personnes à la recherche d’un emploi, jeunes diplômés, séniors…
 
Les freins à la reconversion
Sortir de sa zone de confort n’est pas toujours aisé. Il faut savoir prendre du recul face à la peur de l’échec, au regard d’autrui et accepter de fonctionner différemment.
S’ajoute à cela un certain nombre de freins listés ci-dessous. Aucun obstacle n’est insurmontable, cette liste exhaustive ne doit pas vous décourager mais bien au contraire vous permettre de vous poser les bonnes questions.
Les éléments à prendre en compte pour vous permettre d’atteindre vos objectifs :
 
  • la solidité de votre projet
  • le financement de votre projet
  • votre niveau d’expertise dans votre domaine d’activité
  • les démarches administratives
  • votre niveau de persévérance
  • le soutien de votre entourage

 Si vous hésitez encore à franchir le cap, nous vous proposons de découvrir un parcours inspirant.

PORTRAIT de Madame LABINSKY

"J’accompagne mes clients (organisations et individus) pour leur permettre d’atteindre leurs objectifs dans une démarche de développement individuel et collectif : réorganisation-restructuration, transfert d’organisation, mobilité ou  réorientation professionnelle"
 
Consultante Conseil en Organisation : intervenante en conduite du changement, formatrice en mobilité et transition professionnelle en individuel et en collectif. Diplômée d’un Master 2 en Gestion des Ressources Humaines spécialisée en Analyse du Travail et Développement des Compétences.

Pouvez-vous nous parler de votre parcours professionnel ?

J’ai acquis aujourd’hui une expérience de plus de 10 ans dans les ressources humaines. Tout d’abord salarié au sein de cabinets, j’ai été conseillère en insertion professionnelle puis formatrice dans les techniques de recherche d’emploi.
J’ai par la suite choisi de changer de statut et de me rattacher à une société de portage salarial pour pouvoir effectuer du consulting sur des problématiques de mobilité professionnelle et d’accompagnement de salariés dans des situations de plans sociaux et de départs volontaires.
 
Quel a été l'élément déclencheur qui vous a incité à changer de statut ?
C’est un de mes clients qui m’a recommandé de passer par une société de portage pour pouvoir effectuer des prestations de formation en entreprise. J’ai donc pris contact avec la société de portage qu’il connaissait et après avoir étudié les avantages et les risques de ce nouveau statut, j’ai décidé de me lancer. Aujourd’hui, cela va faire bientôt 6 ans que je suis en portage salarial et j’en suis parfaitement satisfaite.
 
Vous avez décidé de devenir consultant porté, pour quelles raisons avoir opté pour le portage salarial ?
Je pense que le choix de passer par une société de portage salarial n’est pas un hasard mais une question de personnalité. Il faut mesurer sa capacité à pouvoir devenir un salarié indépendant car même si le porté bénéficie de l’accompagnement de la société de portage pour la gestion contractuelle et comptable de ses clients et la gestion administrative personnelle (retraite, mutuelle), ce statut exige, aussi, une forte capacité commerciale de développement et de fidélisation d’un portefeuille clients.
 
Vous avez choisi de vous faire accompagner par la Société Port-Up, pouvez-vous nous dire quelques mots sur leur accompagnement ?
Port-Up est une société jeune et très dynamique qui cherche au quotidien à améliorer l’activité de ses portés. Dès le début de notre collaboration, l’équipe a cherché à comprendre mes attentes et les services que j’aimerai qu’une société de portage prenne à sa charge. Personnellement, l’une des contraintes majeures est le report de l’activité mensuelle. Port-Up l’a très bien compris et ils ont conçu une plateforme efficace, rapide, intuitive qui facilite mon quotidien. L’équipe est toujours disponible et très réactive soit par téléphone ou par mail.
 
Pouvez-vous nous parler d'une mission en particulier, quelles démarches avez-vous mises en place afin de trouver votre entreprise cliente ?
Le démarchage commercial est essentiel lorsque l’on est porté mais il est essentiel pour cela de réaliser régulièrement une analyse de ses capacités et du potentiel d’offre de services à proposer auprès de ces futurs clients. En fonction de ces éléments, j’identifie, pour ma part, les entreprises potentielles, que je contacte par la suite soit par mail, par téléphone ou via LinkedIn. C’est comme cela que j’ai pu trouver mes principaux clients.
 
À quoi ressemble votre journée type ?
Dans le consulting, je pense qu’il n’existe pas de journée type et c’est bien pour cela justement que l’on fait du consulting. Les clients, les lieux d’interventions sont différents chaque jour.
 
Pour terminer, si vous deviez établir un bilan du « avant-après » le portage salarial, que diriez-vous ? Votre choix de société de portage a-t-il contribué à la réussite de votre reconversion professionnelle ?
Aujourd’hui après 6 ans en portage salarial, je suis ravie du parcours que j’ai pu effectuer. Cette réussite tient bien évidemment aussi de la collaboration qui s’est créée avec la société de portage Port-Up car c’est elle qui gère pour notre compte toute la démarche comptable de nos clients et qui nous verse chaque mois notre rémunération. Elle nous conseille aussi pour le démarchage clients : la négociation du tarif de prestation et elle veille surtout à la fiabilité du contrat client.
 
En clair pour une reconversion réussie, il faut dans un premier temps aboutir à un nouvel état d’esprit empreint de motivation et d’optimisme. Pour ce faire il vous faudra :
  • Faire le bilan de votre situation professionnelle actuelle
  • Analyser vos aspirations et envies
  • Evaluer la pertinence de votre projet
  • Se faire accompagner par des experts
  • Se faire confiance et se lancer !
 
Nouveau call-to-action
 

Chantal EDMORIN

Responsable Marketing et Relation Consultants