<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=212195522864981&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Démarrer en freelance après le Covid-19

Avec de nombreuses incertitudes quant à leur avenir, la crise sanitaire a fait émerger un grand nombre de questionnements chez les professionnels. 

Provoquant chez certains une furieuse envie d'évasion. Et chez d'autres, une profonde remise en question.

Le freelancing est-il une opportunité à saisir après la crise pour les salariés en quête de sens ?

Recentrer sa vie professionnelle et se questionner sur son pourquoi 

 

Une reconversion professionnelle vers le freelancing.

"Si l'avenir doit être repensé pour rétablir l'économie, alors autant que ça fasse sens pour moi", affirment certains !

Plus de temps, un meilleur équilibre vie pro / vie perso : c'est la conclusion à laquelle arrive un grand nombre de managers.

Et la personne qui en arrive à ce stade de réflexion entre alors dans une démarche d'introspection, qui va l'amener à chercher son "Pourquoi". 

A juste titre, se lancer le défi d'être à son compte et ainsi démarrer une activité en freelance est synonyme d'auto-réalisation et constitue pour certains une vraie réponse à ce pourquoi !

Pour mettre son projet en actions, Simon Sinek, dans son Ted Talk explique qu'il est essentiel de visualiser celui-ci en 3 points : le point central étant le "Pourquoi" vous avez ce projet.

Les entreprises qui réussissent parlent aux coeurs avant de parler aux esprits. Le pourquoi vous le faites a donc bien plus d'importance que la manière dont vous le faites. 

En offrant un Pourquoi, votre prospect adhérera à l'inspiration que vous lui donnez avant tout autre critère rationnel.

C'est donc la question du "Pourquoi", qui arrive dès la genèse de votre projet entrepreneurial, qui déterminera la continuité de celui-ci.

Et se la poser maintenant, en temps de confinement, où les repères sont bouleversés et la volonté de se recentrer est bon signe ! 
Car, vous vous écoutez !

reconversion-professionnelle

 

Démarrer en freelance après le confinement : un projet réaliste ?

 

Les entreprises coupent leur budget en temps de crise.

Le premier réflexe des sociétés, qui traversent une crise, est celui de couper tous les budgets issus des ressources externes.

Car, elles ont besoin dans un premier temps d'assurer les charges internes et subvenir à la masse salariale existante.

Les freelances sont alors les premiers à en subir les conséquences.

Ceux qui ont opté pour le portage salarial sont pour la majorité du temps couverts. Par exemple, ils ont le droit à des indemnisations chômage si une rupture conventionnelle est établie avec la société de portage qui les emploie ou si la société de portage salarial comme PORT-UP propose majoritairement le CDI, les mesures d'indemnisation du chômage partiel (activité partielle) entrent en action.

Pour sécuriser ses revenus comme indépendant, ce type de solution existe.

Mais qu'en est-il dans l'esprit des consultants ? 

Sont-ils pour autant sereins quant à l'après Covid-19 ?

 

Après une crise, le freelancing n'en sera que plus fort.

Pour alléger les coûts fixes et rétablir la chute économique subite, il est fort à parier que beaucoup d'entreprises organiseront un plan de départ volontaire.

Pour répondre aux besoins des nouvelles technologies, ils devront recruter des experts, qui les accompagnent sur le moyen-long terme. Et qui de mieux que des freelances pour leur venir en aide ?

Ainsi, c'est une vraie opportunité pour ceux qui osent se lancer. La démocratisation du freelancing est en cours. Et les besoins des entreprises ne feront que croître ces prochaines années. 2020 marque une rupture du modèle du travail et ça ne fait que commencer !

 

Le marché du digital : un secteur en plein essor

 

Dans tout krach, des acteurs émergent.

Ici, les acteurs du secteur digital ont un temps d'avance. C'est une évidence. Mais c'est donc toute l'industrie qui devra être repensée pour assurer le besoin des populations (si une situation similaire devait de nouveau se produire).

Le confinement a permis au travail de faire un bond dans le futur. Une avance de 10 ans, affirme Laëticia Vitaud (experte du Future of Work).

Ainsi, l'émergence de solutions en ligne pour assurer le maintien des équipes à distance (comme Slack ou Zoom), montre bien la tendance de fond qui émerge d'autant plus rapidement cette année.

Car, oui, ce sont finalement tous les marchés qui se digitalisent (la culture, la formation, le sport et les loisirs en tout genre). Question de survie ou banqueroute !

Même les banques n'ont plus le choix ;-)

L'après-covid devra donc accélérer encore davantage ce process.

Et les consultants IT et développeurs, mais aussi les freelances en marketing digital et UX design (pour n'en citer que quelques uns) seront vraisemblablement très sollicités dans les années à venir.

Auprès des grands groupes mais aussi des startups, qui ne pourront que renforcer leur présence en ligne et offrir une expérience utilisateur toujours meilleure.

Et cette demande sera effective dans tous les domaines, y compris ceux qui répondent aux besoins de première nécessité comme la santé et l'alimentation.

Nous avons ici rédigé un article pour répondre à la question du "combien gagne un consultant IT indépendant".