<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=212195522864981&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Développeurs : de quoi rêvent-ils au travail ?

AdobeStock_167812893

De quoi rêvent les développeurs au travail ?

 

Recruter un développeur est une mission pointilleuse pour une entreprise. Il est essentiel de bien cerner les attentes et les motivations au travail du candidat pour que la collaboration se passe bien. Alors, de quoi rêvent les développeurs en entreprise ? Le site de recrutement pour les développeurs CodinGame a publié une étude en 2019 pour mieux cerner les attentes des spécialistes de l’IT. Dans cet article, nous faisons le point sur les éléments qui garantissent leur épanouissement professionnel.

 

1. Travailler en freelance et dans les petites entreprises

Globalement, l’étude montre que les développeurs sont heureux au travail, mais il est intéressant de découvrir dans quel environnement ils sont les plus heureux. L’étude révèle que les freelances sont très heureux dans leur travail (32,7 %).

Par ailleurs, il semble que plus l’entreprise est petite, plus le pourcentage de développeurs heureux au travail est élevé : 29,9 % des développeurs sont heureux dans les très petites entreprises de moins de 10 salariés, 29,6 % des développeurs sont heureux dans les entreprises de 10-49 salariés.

Source des données : CodinGame

 

2. Les secteurs de l’éducation, la technologie, les médias attirent les développeurs

En 2019, la plupart des secteurs professionnels ont besoin d’un développeur. Le secteur de l’éducation remporte la majorité des suffrages : 32 % des développeurs se considèrent très heureux de travailler dans ce secteur. Les secteurs de la technologie (29,3 %) ainsi que les médias (27,7 %) suivent de près et sont des environnements qui attirent les développeurs.

Source des données : CodinGame

 

3. L’organisation : un moteur d’efficacité pour les développeurs

Pour les développeurs, l’un des facteurs clés du bonheur au travail est l’organisation. En effet, un projet clair et bien cadré remporte l’adhésion de la majorité des suffrages : pour 44,8 % des développeurs, une roadmap claire permet aux développeurs de s’épanouir dans leur projet, ainsi qu’une meilleure organisation des projets en interne (33,5 %). Pour eux, l’organisation compte donc plus encore que la possibilité de faire du télétravail (27,1 %) ou d’avoir des formations (25,2 %).

Source des données : CodinGame

 

4. Le travail en équipe et le sentiment d’en faire pleinement partie

L’étude révèle que, contrairement à ce qu’on pourrait penser, les développeurs ne préfèrent pas faire cavalier seul. En effet, les développeurs indiquent préférer travailler en équipe à 70,20 %. Ils sont 70 % à avoir besoin d’une équipe solidaire et motivante.

Et la bonne nouvelle, c’est que les développeurs s’entendent très bien avec leurs collègues : ils notent l’entente avec leurs collègues à 7,19 sur 10 en moyenne.

Source des données : CodinGame

 

5. Continuer d’apprendre de nouvelles choses au travail

Pour les développeurs, il est crucial de continuer à se former et d’apprendre de nouvelles choses régulièrement, notamment sur les nouvelles technologies et les nouvelles tendances de code. C’est la forme écrite qui remporte le plus de voix : 59,2 % des développeurs préfèrent les tutoriels écrits en ligne, contre 48,2 % sur YouTube et 35,2 % préfèrent suivre des MOOCS.

Source des données : CodinGame

 

Parmi les nouvelles tendances Tech, ce qui motive les développeurs est le Machine Learning avec 48,7 % des répondants indiquant qu’ils aimeraient beaucoup apprendre sur cette tendance en 2019. La programmation de jeux et la programmation mobile motivent également les développeurs à se former.

Source des données : CodinGame

 

6. Travailler en étant aligné avec ses valeurs

Les développeurs considèrent qu’il est de leur responsabilité de refuser de coder des projets qui vont à l’encontre de leurs principes. 79 % des répondants ont indiqué qu’ils refuseraient si on leur demandait de coder un projet qu’ils considéreraient comme non éthique.

Source des données : CodinGame

 

7. Avoir le temps de coder aussi bien pour le travail que pour le plaisir

Pour la grande majorité des développeurs, coder est bien plus qu’une mission dans le cadre de leur travail. 87 % des développeurs ont indiqué qu’ils codaient en dehors de leur travail ou de l’école, que ce soit de manière régulière pour 39,7 % des cas ou de temps en temps pour 47,3 % d’entre eux.

Plus de la moitié des développeurs passe une heure par jour à coder pour leurs projets personnels (51,4 %) tandis que 43,2 % des répondants arrivent à dédier entre 2 et 5 heures de leur journée à leurs projets personnels. Avoir le temps de coder pour les projets qui leur tiennent à cœur en dehors du bureau est donc essentiel pour leur épanouissement tant personnel que professionnel.

Source des données : CodinGame

 

Conclusion

L’étude réalisée par CodinGame au cours de l’année 2019 est particulièrement intéressante pour les recruteurs qui cherchent à intégrer un ou plusieurs développeurs dans leurs équipes. Les développeurs s’épanouissent particulièrement dans un environnement professionnel motivant et solidaire, au sein de très petites entreprises de moins de 10 salariés ou en freelance. Ils valorisent les projets à la roadmap claire et apprécient une organisation interne transparente. Pour se sentir bien au travail, ils doivent pouvoir contribuer aux projets qui sont en accord avec leurs valeurs. Enfin, la clé du bonheur pour un développeur est de pouvoir se dégager du temps pour s’investir dans ses projets de code perso et pouvoir continuer à se former, notamment en lisant des tutoriels en ligne.

Ludivine Mazzotti

A propos de Ludivine Mazzotti

Rédactrice Web et Consultante Freelance en référencement, je rédige et j’optimise les contenus éditoriaux pour le web. J’aime écrire sur le sujet du freelancing pour accompagner les indépendants à atteindre leurs objectifs.