<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=212195522864981&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Développeurs IT : pourquoi 2020 est-il le moment idéal pour vous lancer en freelance ?

Pourquoi le développeur a t-il toutes ses chances de réussir en freelance et pourquoi il aurait tort de ne pas le faire ?

 

1. Un marché propice et des clients qui arrivent facilement

 

La folie des tech montre une vraie tendance de fond !

Avec la digitalisation accrue du marché, qui s'accélère de plus en plus chaque jour, le marché de l'informatique est en plein boom. Et ce n'est pas prêt de stagner !

Et ça, quel que soit le niveau de maturité de l'entreprise !

Car, bien que les startups aient moins de ressources, ce sont finalement elles qui innovent et accélèrent ce phénomène de digitalisation en mettant au point des innovations de rupture.

La Tech devient l'emblème de la Startup Nation et le suffixe "Tech", un synonyme de ces nouvelles industries numérisées : Foodtech, Edtech, Healthtech, Fintech ou encore Insuretech.

Ainsi, ce sont tous les domaines qui sont touchés ! Et pour favoriser le développement du marché du futur, le gouvernement octroie des aides à l'attention des jeunes entreprises innovantes (prêt d'honneur, BPI, bourses Frenchtech). Une tendance de fond, qui renforce le pouvoir d'attraction des développeurs informatiques, plus courtisés que jamais.

comment se lancer comme développeur informatique

 

Les écoles de code en hausse, ne suffisent pas à combler la demande du marché à la recherches d'experts IT

Les développeurs sont donc très sollicités, et ont le luxe du choix des projets sur lesquels collaborer !

Depuis le coronavirus, ce phénomène s'est encore renforcé à la hausse, aggravant le fossé entre l'offre nettement supérieure à la demande.

Malgré le nombre croissant d'écoles qui forment au code informatique, le nombre de développeurs sur le marché reste inférieur à la demande.

Qui plus est, les développeurs qui ont de l'expérience restent aussi moins nombreux que les nouvelles promotions de jeunes ingénieurs diplômés dans l'IT.

Vous l'avez compris, un expert à son compte a toutes ses chances d'être sur-sollicité et de facturer sa journée à un tarif très élevé. Il aura le choix de ses clients et son expertise, très recherchée, est d'autant plus rare et courtisée.

Mais la demande est si forte, que même les jeunes diplômés trouveront des missions freelance facilement, à la hauteur de leurs ambitions !

Capture d’écran 2020-05-15 à 07.21.46

 

2. Le freelance, individu en quête de sens au travail 

 

"A bas le brown out, burn out ou bore-out, moi, je veux vivre pour moi"

2020, encore plus qu'avant, est une nouvelle ère. Celle de la quête de sens. Du plaisir. Du travail comme épanouissement personnel et non asservissement professionnel. 

Le Coronavirus, en aura été le moteur et il aura finalement eu des répercussions positives à plusieurs niveaux :

  • D'un point de vue écologique (la planète souffle et respire de nouveau)
  • D'un point de vue personnel (après l'effet de panique de la première semaine de confinement) les individus savourent l'instant, celui du temps qui passe. Et se recentrent sur leurs choix de vie.

Se lancer en freelance est ainsi une réponse à la quête de sens que de nombreux individus trouvent.
Et les raisons qui motivent leur choix sont finalement toujours similaires :

  • gagner en liberté
  • être libre de travailler avec les personnes de son choix et sur des projets intéressants
  • pouvoir vivre où l'on souhaite sans contraintes géographiques (à vous la campagne, tant que la Wifi fonctionne)
  • augmenter sa rémunération
  • prendre ses congés quand on le souhaite

On se demande même si le salariat demeurera le modèle dominant. Ou du moins s'il s'adaptera face à l'évolution des normes de travail et la recherche de liberté souhaitée.

devenir freelance informatique

 

3. Le portage salarial, le statut juridique adapté aux freelances qui souhaitent conserver la sécurité du salariat

 

Les salariés IT, qui souhaitent se freelancer sont de plus en plus nombreux. Et parmi tous ceux que l'on rencontre, il émane une crainte commune : "comment puis-je sécuriser mes revenus en conservant mon indépendance ?". 

C'est vrai qu'il peut paraître risqué de devenir indépendant, d'autant plus quand on a une famille à charge et un prêt immobilier sur le dos. Mais si l'on se renseigne bien, ces craintes ne sont pas justifiées car il existe, selon les possibilités, une solution pour devenir salarié et entrepreneur (c'est le portage salarial). 

Le portage salarial permet de conserver votre indépendance (vous négociez les modalités de la mission, le sujet de la mission/ le projet, la technologie qui vous sied, votre taux journalier, choisissez vos clients); mais vous ne vous occupez ni de l'administratif, ni de la comptabilité. C'est la société de portage salarial (que vous choisissez) qui le fait pour vous et qui vous prend environs 10% de votre CA facturé (chez PORT-UP, on est en moyenne à 7%) ;-). 

Qui plus est, vous êtes salarié en France, ce qui signifie que vous cotisez à la retraite, au chômage et bénéficiez des congés maladies au même titre que tout autre salarié français.

Et puis, il y a de fortes chances que vous gagniez plus ! On a réalisé un simulateur de salaire pour que vous puissiez voir, en fonction de votre profil, ce que vous êtes susceptible de toucher.

Mais le spectre statutaire est riche et permet aux freelances de choisir d'autres statuts juridique comme :

  • la micro-entreprise (mais en tant que développeur courtisé, le plafond des 70K€ de chiffre d'affaires sera vite atteint)
  • l'EURL ou la SASU.

Vous souhaitez parler avec un expert juridique au sujet du portage salarial ? On vous aiguille en fonction de votre situation.