<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=212195522864981&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Les 5 clés de la réussite pour devenir consultant IT

Un consultant IT est un consultant informatique spécialisé dans les technologies de l'information et de la communication. Il réalise ses prestations auprès d'entreprises de secteurs divers et met en place des diagnostics reflétant leurs besoins en système d'information. Zoom sur les cinq clés de la réussite pour devenir consultant IT en parfaite autonomie !

Avoir le bon profil

C'est le premier à considérer car, en effet, on ne s'improvise pas consultant IT. Dans une grande majorité des cas, les personnes évoluant vers ce poste sont des chefs de projet ayant acquis diverses compétences. Il faut notamment avoir une connaissance et une maîtrise des systèmes d'information existants. De même, il est nécessaire d'avoir une bonne connaissance des métiers du numérique et du marché de l'informatique, sans oublier les outils de gestion de projet. Il est également indispensable d'avoir une bonne connaissance des logiciels de bureautique et de l'anglais opérationnel.

Outre les connaissances et compétences, certaines qualités personnelles sont requises pour occuper le poste de consultant informatique. Un sens de l'organisation et de la gestion de projet est primordial. Il faut également savoir respecter un planning et se montrer méthodique. Gérer une équipe en favorisant la cohésion et être bon communiquant sont des qualités qui permettront d'être perçu comme un consultant de qualité et performant.

Bien évaluer le tarif de vos prestations

Pour réussir en tant que consultant, il est nécessaire que vous sachiez fixer le bon prix de chacune de vos prestations. A savoir qu'une prestation trop onéreuse peut faire fuir le client et qu'un prix au rabais peut faire douter de vos compétences. Heureusement, il existe différents moyens pour évaluer le prix à proposer. Notamment, n'hésitez pas à prendre connaissance des tarifs pratiqués par les autres consultants IT. C'est souvent un bon baromètre pour ne pas arriver avec des tarifs totalement décalés. Ensuite, calculez le revenu net que vous souhaiteriez percevoir en fonction des du nombre de journée de travail par mois que vous pensez effectuer.

A noter que si vous exercez en portage salarial, vous n'aurez pas à vous préoccuper des tâches administratives et vous pourrez vous concentrer sur votre métier premier. D'une manière générale, gardez en tête que vous devrez facturer plus cher les petites missions car elles comprennent les déplacements, la mise en place, etc.

Pensez à solliciter votre réseau

Si vous êtes consultant informatique c'est qu'au préalable vous avez exercé une autre fonction, souvent celle de chef de projet. Cet ancien travail vous a permis de vous créer un carnet de clients et contacts dont vous ne devez pas hésiter à vous servir. Ils vous connaissent, et seront donc plus enclins à travailler avec vous que les clients qui n'ont jamais entendu parler de vous. En commençant avec ce carnet, vous vous donnez l'opportunité de faire marcher le bouche à oreille et de gagner de nouveaux clients pour votre activité. Il est donc impératif que vous pensiez à vous laisser du temps pour prospecter et élargir votre portefeuille clients. Le but principal à ce stade est de vous faire connaître. Plus on parlera de vous, plus vous augmenterez vos chances de décrocher de nouveaux contrats.

Ne tombez pas dans les pièges du débutant

Quand on débute, on ne sait pas toujours quelles sont les erreurs à ne pas commettre. Et pourtant certaines d'entre elles peuvent être lourdes de conséquences. Notamment, avant même de commencer, assurez-vous d'avoir au moins un client ou deux, ou quelques semaines de prestations assurées. Ensuite, montrez-vous combatif et ne baissez pas les bras si vous avez des périodes d'inactivité. Le métier de consultant informatique est soumis aux tendances du marché et si certaines périodes seront creuses, gardez en tête que d'autres seront fructueuses. Enfin, veillez lors des premiers échanges avec un client à ne pas lui fournir des conseils gratuits. L'idée pourrait lui venir de les reprendre à son compte et de se passer de vous.

Donnez plus d'ampleur à vos relations clients

Ce point est essentiel et délicat car il faut savoir se montrer utile et pertinent en dehors de la prestation, sans pour autant être intrusif. Vous pouvez par exemple organiser des soirées ou des conférences auxquelles vous invitez vos clients. Cela montrera votre professionnalisme et vous permettra d'élargir votre réseau. Pour montrer que vous êtes utile, vous pouvez également contacter le client pour lui parler d'un article que vous avez lu et qui parle de son entreprise, lui proposer un produit auquel vous savez qu'il sera sensible, le mettre en contact avec un potentiel partenaire, etc. Soyez ingénieux !

  Nouveau call-to-action