<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=212195522864981&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Devenir Freelance après un congé maternité : avantages et inconvénients

Après une grossesse, nombreuses sont les femmes à faire le choix de l’indépendance professionnelle et opter pour un statut de freelance.

Un moyen de mieux concilier leur vie professionnelle et personnelle.

Mais choisir d’être maman et freelance, c’est aussi opter pour quelques concessions et un revenu moins stable (sauf si vous optez pour un statut de salarié porté).

En 2013, un sondage démontrait que 92% des femmes étaient en difficulté pour concilier vie professionnelle et vie personnelle.

Cependant, les chiffres des jeunes mamans qui se mettent à leur compte sont toujours en hausse. Cette tendance répond donc parfaitement à leur besoin de flexibilité pour s'organiser comme elles le souhaitent.

Une situation facilitée par la nouvelle loi de la Sécurité Sociale octroyant aux indépendantes un congé maternité allongé, plus "aligné" sur celui des salariées. L'alignement est le souhait légal mais n'est pas le terme exact puisque le taux d'indemnité journalier reste très bas et selon le TJM que vous aviez avant le congé maternité il peut être très très en deçà de ce que vous perceviez précédemment.

Mais, comment réussir à organiser son temps quand on est maman et indépendante ?

Entre réunion, école, nourrice, rendez-vous divers et variés ET travail, est-il possible de travailler autour du rythme du nouveau-né ?

N’y a-t-il pas des week-ends à consacrer aux urgences des clients ?

Dans cet article, nous vous apportons un regard réaliste sur les pour et les contre de se lancer à son compte après une grossesse.

 

 

Ce qu’il faut savoir avant de devenir maman-freelance

 

Avant de vous lancer, posez-vous les questions suivantes :

- Votre conjoint.e est-il à même de combler une baisse de salaire soudaine ?

- Disposez vous d' un vrai espace de travail, aménagé selon vos besoins antérieurs ?

> Il est primordial que votre vie de famille puisse être séparée de votre vie professionnelle, au moins au sein de votre habitation.

- Avez-vous une obtenu une place en crèche ou contracté avec une nourrice pour la garde de votre enfant ?

> Pour réussir comme freelance, vous devez réussir à vous aménager des plages horaires régulières de travail afin d'être focus sur votre activité et si tôt celle-ci terminée vous concentrer à 1000% sur votre tendre et cher enfant. Sinon, il vous sera difficile de tenir dans la durée, votre activité baissera et/ou vous ressentirez une frustration vis à vis de votre enfant pour le temps non consacré.

Vous répondez "oui" partout ? Bienvenue dans le merveilleux monde du freelancing !

benji-aird-cdmK19B88_w-unsplash

 

 

Les nouveaux droits de la maman freelance

 

La loi de Financement de la Sécurité Sociale encourage les mamans qui le souhaitent à créer leur activité, leur permettant d'allonger la durée de leur congé maternité.

Désormais, pour s’aligner sur le régime des salariées, les allocataires depuis le 1er janvier 2019 peuvent bénéficier de nouvelles règles :

  • l’allocation forfaitaire n’est versée qu’en cas d’interruption effective d’activité professionnelle durant l’indemnisation, contrairement à auparavant où elle était versée même sans interruption d’activité.
  • l’allocation et l’indemnité sont versées sous condition d’arrêt minimal de 56 jours consécutifs (c’est-à-dire 8 semaines au moins).
  • Et surtout, la durée d’indemnisation est allongée et passe de 74 jours (ou 10 semaines) à 112 jours (16 semaines), découpés comme suit : 6 semaines avant la naissance et 10 semaines après !

Etant donné que le versement de l’indemnisation est soumis à la condition de s’interrompre au moins 8 semaines avant le terme, le gouvernement a pris en compte la particularité de la travailleuse indépendante qui ne peut raisonnablement pas se couper trop longtemps de ses clients.

Aussi, il vous sera permis de reprendre votre activité partiellement et tout en douceur :

  • 1 jour par semaine pendant le mois qui suit l’interruption minimale de 8 semaines
  • Ensuite 2 jours par semaine pendant le mois suivant.

ryan-franco-8r1hxU8OfXA-unsplash

 

 

Les avantages d’être freelance après un congé maternité

 

Travailler en freelance regroupe de nombreux avantages :

  • Adaptabilité : vous êtes libre de travailler à votre manière et aux horaires qui vous conviennent. N'oubliez pas de vous reposer de dormir, c'est mieux ! Ca peut sembler superflu au début mais dans la durée, c'est essentiel de s'aménager des plages de repos... détente pour être plus efficient.
  • Liberté : vous pouvez vous occuper de vos enfants sans vous soucier de la garde (coût, confiance) et du trajet (bouchons, temps de déplacement).
  • Flexibilité : vous vous organisez à votre guise et selon vos obligations de maman.
  • Autonomie: vous êtes responsable de vos revenus et vous pouvez en être fière ! Vous facturez en fonction du travail que vous délivrez.
  • Créativité : vous pouvez innover et offrir une réelle valeur ajoutée à vos clients.
  • Reconnaissance : vous faites un travail gratifiant qui vous passionne.

Si vous êtes prête à sauter le pas et que malgré tout vous avez besoin d’un peu de temps pour tester votre activité et vous sentir en sécurité, vous pouvez opter pour une solution alternative : le portage salarial.

Cette possibilité statutaire, vous permettra d'optimiser votre temps contraint, puisqu'il reviendra à la société de procéder à l'établissement de vos contrats, de vos factures, vous adressez à date régulière vos bulletins de salaire... Enfin la famille s'agrandit, les projets immobiliers naissent, Port-Up vous accompagne dans votre futur projet d'acquisition.

Vous pratiquerez votre activité tout en étant salariée. N’hésitez pas à commencer lors de votre grossesse et à vous renseigner auprès de Port-Up.

 

caroline-hernandez-5BKUtjC7O6A-unsplash