<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=212195522864981&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Combien gagne un consultant IT/NTIC freelance ?

Vous souhaitez franchir le pas de l’indépendance et renoncer au salariat en entreprise ou ESN ?

 

Oui, mais à quel prix ? Combien pouvez-vous prétendre gagner selon votre activité et compte tenu du marché ?

Est-ce réaliste et rentable par rapport à vos attentes ?

Dans cet article, retrouvez l'étude des tarifs journaliers  et chiffre d'affaires moyens encaissés par les consultants freelances IT.

Selon une étude du cabinet Hays, les salariés des sociétés de service informatique, ESN, sont nombreux à quitter leur entreprise et cabinet pour se lancer à leur compte comme freelance IT.

Les motivations qui les poussent à quitter leur cocon salarial se rejoignent autour de la flexibilité, la rémunération attractive et le libre arbitre de choix de leurs missions :

Car oui, quand on est indépendant, ces trois avantages sont réels avec :

  • Une plus grande flexibilité au niveau des horaires de travail
  • Une plus grande variété de missions à réaliser.
  • Une rémunération de 30% à 40% fois supérieur à celui d’un employé informatique en interne.

salaire freelance informatique (1)

Salaire d'un consultant freelance IT : un revenu net plus élevé pour les indépendants experts confirmés

C'est un fait, la majorité des consultants IT confirmée gagnent davantage leur vie à leur compte, pour une charge de travail équivalente.

Il n'y a plus d'intermédiaires qui prend une marge sur la prestation. Le bénéfice s'en ressent ainsi immédiatement. 

Bien que le gain semble évident, les questions sont nombreuses avant de franchir le cap de l'indépendance : 

- Quel statut juridique faut-il choisir ?

- Comment fonctionne l'administratif ?

- Et la comptabilité, c'est compliqué ?

- A combien je vends ma journée aux clients ?

Ces questionnements sont parfaitement normaux. Et c'est même bon signe de comprendre comment ça marche, pour être certain de se faire aiguiller correctement.

La première chose pour réussir en freelance, c'est de se vendre correctement, et donc de fixer le bon prix (à l'heure, au jour ou au forfait, en fonction de la nature de la mission à réaliser). 

combien gagne un consultant IT (1)-1

Méthodes pour fixer son tarif journalier moyen

 

Fixation du TJM en fonction de la prétention salariale:

Imaginez le salaire brut annuel que vous souhaiteriez obtenir si vous étiez salarié à plein temps dans une entreprise.

Nous partons ici sur la base des 60k€.

Découvrez ci-dessous une méthode de calcul simple pour déterminer le TJM que vous devez facturer à votre client.

Exemple:

  • Votre salaire brut annuel souhaité : 60 000€ 
  • Primes de précarité (+10%) : 66 000 €
  • Charges patronales (50%) : soit 99 000€ annuels et 8250€ mensuels.
  • Base de 18 jours en moyenne travaillés par mois : soit 216 jours par an 
  • Taux journalier plancher : (8250/18) = 458€ HT

Si vous travaillez 18 jours ouvrables par mois, il vous faut fixer un tarif journalier moyen à 458€.

En comparaison avec le TJM moyen constaté sur le marché du numérique, ce chiffre se situe dans la fourchette basse.

C'est donc le prix plancher, c'est-à-dire le salaire en dessous duquel vous ne descendrez pas et que vous pourrez envisager dans le cadre d'un contrat de prestation longue durée à temps plein.

 

Mais en tant qu'indépendant, il se peut que vous ne travailliez pas tous les jours.

Et ce sont ces jours de carence, ceux où vous ne facturez pas, qu'il faudra veiller à prendre en compte.

Car c'est ce montant qui aura un impact direct sur la rémunération finale.

Vous pourrez donc largement rehausser votre TJM en fonction de votre expérience, votre niche et votre marché.


Evaluer le prix que le client est prêt à mettre pour cette prestation


Par ailleurs, le prix est un élément subjectif qui peut considérablement varier en fonction d'une situation donnée et de la valeur ajoutée du travail demandée pour le client.

Il faut comprendre ce que cela peut lui apporter, à l'échelle globale de son service.

Une erreur que font beaucoup de débutants est de ne compter que le temps passé à résoudre un problème.

 

Or, quelque chose qui prend très peu de temps peut avoir un impact colossale sur le business du client, et sans votre main d'oeuvre, cela n'aurait pas été possible.

 

La valeur est un paramètre supplémentaire à prendre en compte, vous l'aurez compris.

Le degré d'urgence et la gestion des intermédiaires peuvent aussi être valorisées dans le tarif initial.

Donc, avant toute négociation, il est primordiale de connaître le client pour comprendre l'environnement et les enjeux de son projet. 

 

La connaissance des prix marchés

En fonction de votre expérience, expertise et la demande globale, les prix pratiqués sur le marché varient considérablement.

Ainsi, un consultant en informatique expérimenté, un développeur javascript ou un data scientist seront très demandés pour des missions de plusieurs mois, et factureront près de 10 000€/ mois.

Selon les études Hays et Malt, le taux journalier moyen (TJM) d’un consultant indépendant en numérique oscille entre 350 € et 650 € HT. 

 

  • Voici les Tarifs journaliers moyens du secteur révélés par Malt en 2020 :

combien gagne un consultant informatique indépendant

 

Le baromètre Malt est disponible en intégralité ici.

 

  • Tarifs journaliers moyens révélés par Hays en 2020:

salaire d'un freelance IT

L'étude Hays est disponible ici 

 

Et en comparaison avec un salaire moyen en SSII, qu'en est-il ?

Voici la grille des salaires en île-de-France pour plusieurs spécialités informatiques (étude Hays).

  • Webmaster : entre 25 000€ et 45 000€
  • Intégrateur web : entre 28 000€ et 48 000€
  • Administrateur systèmes : entre 32 000€ et 50 000€
  • Ingénieur système, Administrateur de base de données, Consultant ERP : entre 35 000€ et 65 000€
  • Architecte : entre 55 000€ et 75 000€
  • Chef de projet MOA : entre 38 000€ et 78 000€
  • Directeur Technique : entre 50 000€ et 75 000€
  • Chef de projet ERP : entre 40 000€ et 80 000€
  • Responsable informatique : entre 72 000€ et 90 000€
  • Responsable BI : entre 72 000€ et 100 000€
  • DSI : entre 75 000€ et 150 000€ 

il y a donc une véritable hausse de salaire, de l'ordre de 40% en passant d'un statut salarié SSII à celui d'indépendant expert.

Ces écarts de rémunération expliquent l'évolution continue du nombre de freelances en France, notamment dans le secteur IT. Qui, en passant à leur compte, voient finalement leur pouvoir d'achat grimper.

Bien qu'ils soient avant très souvent demandés pour des prestations longues et régulières, leur chiffre d'affaires peut fluctuer d'un mois à l'autre, notamment au début de leur activité.

Pour se couvrir des salaires aléatoires, certains choisissent l'option du portage salarial, qui les assurent d'être couverts en cas de non activité, ou entre deux longues missions (comme en intercontrat dans une ESN), puisqu'ils bénéficient de tous les avantages sociaux d'un salarié (chômage, congés payés, congés maladies, retraite).

Une aubaine pour un indépendant et un moyen de sécuriser ses revenus dans un futur plus ou moins proche. 

Nouveau call-to-action