<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=212195522864981&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Freelance, covid et motivation

La crise sanitaire que nous rencontrons actuellement a entaché notre activité. Depuis plusieurs semaines, pour la plupart d’entre nous, nous travaillons en situation dégradée. Notre activité a dû être modifiée, transformée afin de répondre aux besoins de nos interlocuteurs.

 Au sentiment de stress, d’anxiété que procure le Covid19 et le confinement, peut s’ajouter un sentiment d’égarement sur le plan professionnel. Face à cette situation, le sentiment de voir nos projets professionnels ne pas aboutir, amplifie notre stress et engendre de la démotivation.

Le choix de devenir freelance, c'est-à-dire travailleur indépendant qui choisit ses missions et le sens que l'on confère à son projet professionnel est battu en brèche.

christian-erfurt-sxQz2VfoFBE-unsplash-1

Rassurez-vous, le fait de rencontrer toutes ses émotions est tout à fait normal en cette période.

 Cette démotivation touche particulièrement la motivation dîtes : " intrinsèque ". La motivation intrinsèque étant caractérisée par le fait de réaliser une tâche ou une activité par plaisir, ou par intérêt.

Une perte de motivation intrinsèque soudaine peut probablement s’expliquer par plusieurs facteurs : une incertitude sur nos futures conditions de vie liées à la crise sanitaire, sur nos futures conditions de travail, le manque d’activités sportives et ludiques, etc.

Etre travailleur indépendant permet d’exercer son activité en télétravail, or aujourd’hui pour certains, le confinement transforme la maison-bureau en maison-partagée. La présence du conjoint, la gestion des enfants (habituellement au travail ou scolarisés pendant la journée) peuvent compliquer la réalisation d’une activité professionnelle sereine et approfondie au sein du domicile.

Toutefois, pour notre bien-être psychologique, économique, social, il est fondamental de se recentrer, de se remobiliser afin d'être en capacité de relancer son activité professionnelle avec le maximum d’aplomb.

Dans ce contexte, il est important de rappeler que le fait de maintenir une activité professionnelle contribue à réduire le stress.

Mais comment rebondir et relancer son activité ? Voici quelques conseils.

 

1. Organisez votre travail.

Afin de programmer votre activité professionnelle pour les semaines à venir, il est essentiel de réfléchir et de se questionner sur la planification des tâches à réaliser : comment réaliser mes missions à distance ? Quelles tâches doivent être réalisées rapidement ? A contrario, quelles tâches peuvent attendre ? Sous quelles échéances mes livrables pourront-ils être transmis aux clients ? Comment les transmettre à distance ? De quels outils ai-je besoin pour réaliser ces tâches à distance ? Etc.

Les réponses à l’ensemble de ces questions permettront non seulement de structurer vos journées de travail, mais également de pouvoir vous projeter à plus ou moins long terme, en repensant votre activité.

L’idéal étant (dans la mesure du possible) de finir sa journée de travail en préparant la suivante. Laissez libre court à votre imagination pour planifier votre activité : mise en place d’un rétro planning, « to do list », etc. Ces outils peuvent être une aide précieuse pour planifier votre activité et vous aider à vous projeter.

N’oubliez pas de faire des pauses régulièrement de quelques minutes au fil de la journée.

 

2.Confinés mais pas isolés : Communiquez ! 

La communication est un élément clé pour maintenir, relancer votre activité, ne lésinez pas sur les efforts de branding et de marketing digital.

Proposez à vos clients différents canaux de communication (que vous maîtrisez) avec lesquels vous êtes le plus à l’aise : téléphone, e-mail, réseaux sociaux professionnels, logiciels de visioconférence, etc. Le choix du canal peut se faire en accord avec votre client, et selon la nature du projet par exemple. La période que nous traversons est propice à la créativité. N’hésitez pas à faire preuve de créativité pour communiquer autour de vos projets auprès de vos clients.

Aussi, n’hésitez pas à communiquer avec des pairs et/ou de personnes ayant déjà traversés une crise, afin d’obtenir des conseils sur votre activité et échanger sur vos pratiques.

Il convient de rappeler que la communication s’avère également être un outil permettant de lutter contre l’isolement social.

 

3. Faites preuve de patience et de bienveillance envers vous-même

La reprise d’une activité professionnelle après une plus ou moins longue période d’accalmie ou d’arrêt peut être difficile à vivre sur le plan psychologique.

Dans un premier temps, il est possible que votre pic d’activité ne puisse repartir de pleins fouets tel que vous l’avez connue auparavant. Cette situation étant bien souvent nouvelle pour certains d’entre vous, celle-ci peut procurer un sentiment de stress et d’anxiété dû à l’impact économique que cette situation est susceptible d’engendrer.

Toutefois, pas de panique ! Un temps d’adaptation sera probablement nécessaire à la reprise de votre activité du fait de ces transformations.

Il est essentiel de vous accorder du temps et vous armez de patience. Par ailleurs, les moments d’accalmie dans le travail peuvent être mis à profit pour éventuellement se former et développer de nouvelles compétences qui vous serviront ultérieurement.

Sabrina Boultache

A propos de Sabrina Boultache

Ergonome – Psychologue du travail Titulaire d’un Master en Psychologie du Travail et en Ergonomie à l’université Paris Ouest, j’exerce en tant qu’Ergonome depuis 6 ans. De manière générale, mon activité consiste à préserver la santé des collaborateurs et entreprises pour améliorer les conditions de travail.