<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=212195522864981&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Je suis freelance et souhaite obtenir un crédit immobilier : le parcours du combattant

Obtenir un prêt immobilier quand on est freelance, oui c’est possible ! 

Pour obtenir un prêt, les indépendants (qu'ils soient en micro-entreprise, EURL ou SASU) vivent un parcours du combattant. Avec d’autres solutions, comme le portage salarial, les banques prêtent plus facilement. Découvrez comment ça marche ! 

 

emprunt-banque-freelance-achat-immobilier

Freelance : les clés pour obtenir un prêt

A défaut de vous demander vos fiches de paie, les banques vous demanderont d’autres documents qui prouvent votre solvabilité et capacité à rembourser l’emprunt que vous souhaitez réaliser.

Afin de diminuer le risque d’impayé bancaire de l’emprunt, le chargé bancaire va souhaiter voir les résultats de votre société (si elle est déjà en activité) ou un business plan qui montre la projection de votre projet sur les prochaines années.

Votre capacité à argumenter et à convaincre sera déterminante. Vous devez transmettre à votre interlocuteur la passion de votre projet.

Vous devrez vous montrer déterminé afin de vous doter de toutes les chances de transmettre votre projet et que votre interlocuteur soit votre partenaire.

 

Les conditions d'emprunt du travailleur indépendant :

Freelance, n’est pas le statut le plus aisé pour obtenir gain de cause dans une demande d’emprunt bancaire aussi soyez réactif voir proactif à soumettre plus de documents que sollicité. Les banques demandent une liste de documents attestant de leur solvabilité à moyen et long terme, à savoir :

  • 3 ans d'ancienneté minimum dans l'exercice 
  • les 2 ou 3 derniers bilans d'exercice visés si possible par un expert-comptable
  • le dernier avis d'imposition
  • une déclaration de revenus 2035
  • le Business Plan
  • les contrats signés et/ou les commandes en cours
  • la rémunération du gérant si vous êtes en EURL

 

 Des conditions de crédit restrictives

freelance-obtenir-crédit-immobilier-emprunt-bancaireL’apport personnel, une condition sine-qua non pour emprunter :

De la même manière que les particuliers, le consultant freelance doit pouvoir prouver la constitution d’une épargne pour le financement de son projet. L’apport personnel est ici capital et contribuera fortement à l’intérêt des banques pour le projet de l’emprunteur.

D'autre part, la capacité d'endettement d'un freelance, surtout s'il a débuté dans les 3 ans, peut être assez limitée. Les banques qui acceptent de vous prêter le feront sur des montants faibles (correspondant à la moyenne des revenus sur les 3 ans d'activité) et sur des durées réduites. Le taux qui vous sera proposé ne sera pas non plus intéressant.

En somme, emprunter quand on ne répond pas à des critères prédéfinis est peine perdue. Qui plus est, en cas de maladies, les demandeurs pourront se voir refuser l’emprunt.

 

Les alternatives en faveur du prêt

Une multitude d’alternatives permettent d'améliorer vos chances de décrocher un prêt.

La première : emprunter avec une personne en CDI (rassure le banquier sur les capacités de remboursement)

La deuxième : mettre le prêt au nom d'une personne en CDI qui dispose de solides garanties. C’est tout de même à vous de rembourser le souscripteur du prêt. Cette solution présente des risques évidents pour le souscripteur que vous devez bien mesurer.

La troisième : A l’image de certaines communautés, vous pouvez envisager la tontine et ainsi réaliser un prêt familial ou demander un micro-crédit à l'ADIE jusqu’à 3.000 € maximum. Une possibilité de cumuler les prêts bancaires et prêts secondaires.. L'intérêt de ce système est qu’il vous permet d’obtenir un prêt sans intérêts. 

 

Le portage salarial : une solution simple et efficace

freelance-comment-obtenir-crédit-immobilier-emprunt-bancaire

En portage salarial, vous êtes indépendant et votre chiffre d’affaires est transformé par la société qui vous emploie en rémunération, matérialisée par des fiches de paie mensuelle. Votre statut de salarié-porté vous confère tous les droits d’un salarié classique puisque vous disposez d’un contrat de travail qui à nouveau fera le bonheur de votre chargé de relation bancaire. Avec ce statut, vous êtes en CDI, ce qui vous débloque les freins liés à l’emprunt.

Pour une consultation gratuite avec un expert juridique de chez PORTUP, rendez-vous ici : https://www.port-up.fr/contact/