<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=212195522864981&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Les femmes et la Tech, le combo gagnant

Les femmes sont l’avenir de la Tech

article femmes et tech

La crise sanitaire de la Covid-19 a mis en évidence l’importance des métiers du numérique au sein de la société actuelle. En effet, les entreprises ont dû repenser leurs organisations de travail en ayant recours au digital plus que jamais afin de poursuivre leur activité économique. Aussi, le phénomène de la digitalisation s’accélérant, le marché économique a d’autant plus besoin des talents du numérique pour se développer.

 

Dans ce contexte, les métiers dans le secteur de la Tech ont bien saisi l’opportunité de former et attirer davantage de profils féminins. On peut le voir notamment avec l’essor des formations et des écoles du secteur numérique destinées exclusivement aux femmes. Dans cet article, nous faisons le point sur la féminisation du secteur de l’IT.

 

 

La féminisation du secteur de la Tech, un atout pour l’innovation et la croissance des entreprises

 

Les équipes féminines attirent et fidélisent les talents

Si la part des femmes dans le secteur de la Tech a pendant longtemps été faible, les statistiques sont heureusement en train d’évoluer. Actuellement, un tiers des salariés dans le digital sont des femmes et 16 % occupent des fonctions techniques ce qui reste encore trop peu. Dans le domaine de la cybersécurité, la proportion féminine de la profession est de 11 %.

Or, selon une étude de l’Organisation internationale du travail, les chefs d’entreprise l’ont constaté sur le terrain : plus les équipes de travail se féminisent — ce qui correspond à une part de 40 % à 60 % de femmes au sein d’une équipe —, plus l’entreprise multiplie les profits, attire et fidélise les talents. Cette étude a été publiée en mai 2019 et a été menée auprès des dirigeants de 12 940 entreprises de 70 pays.

 

Un enjeu pour la croissance des entreprises

Les femmes représentent en outre un enjeu clé pour répondre aux besoins économiques, comme le reconnaît le récent rapport du réseau Women’s Forum, missionné par le gouvernement pour piloter un plan de mobilisation national en faveur des femmes dans ce secteur d’activité :

« Une meilleure intégration des femmes dans le digital n’est pas seulement bénéfique pour elles-mêmes, mais aussi indispensable pour l’avancement des nouvelles technologies et de la croissance économique. Les inventions portées par des équipes mixtes, ou uniquement féminines s’avèrent avoir un impact technologique plus large et par conséquent mènent à des gains économiques plus importants ».

 

 

La valorisation des formations des femmes dans la Tech

 

Créer de nouvelles formations aux métiers du numérique exclusivement réservée aux femmes

Afin de développer la place des femmes dans les métiers de l’IT, les secteurs de l’éducation et de la formation mettent en place des initiatives pour attirer davantage les candidates. On peut citer l’exemple de la formation #Hackeuses, de l’école Simplon.co. En effet, depuis 2016, l’école propose une formation IT exclusivement ouverte aux femmes. Celle-ci est axée sur l’apprentissage du code, la découverte des postes du secteur du numérique et également l’initiation à la culture Tech, jusqu’alors essentiellement masculine.

 

L’école Simplon.co a pour objectif d’atteindre une proportion de 50 % de femmes au sein de l’ensemble des formations proposées, contre 38 % actuellement. Plus encore, l’équipe pédagogique de l’école est elle-même formée sur les questions de genre et l’inclusion.

 

Autre initiative notable, l’Ada Tech School est une école féministe du numérique qui a ouvert ses portes en octobre 2019. L'ensemble de la formation d’une durée de deux ans s'adresse exclusivement aux femmes et s'articule autour de la programmation d’applications et de logiciels : front-end, back-end, data science, système d’informations etc.

 

Développer la mixité dans les écoles du numérique existantes

Pour développer la place des femmes au sein des postes du numérique, il est certes essentiel de favoriser l’accès aux femmes aux formations au sein d’écoles spécifiques, mais également il est nécessaire d’encourager les initiatives pour développer la mixité au sein des écoles Tech déjà existantes.

 

Les acteurs clés de formation dans la Tech s’y sont donc attelés. En effet, l’école phare en France des métiers du numérique 42 met également en place des initiatives éducatives et des formations pour encourager l’apprentissage du code auprès des femmes. Concrètement, 42 a mis en place un plan d’action avec 35 mesures pratiques pour sensibiliser les collégiennes, les lycéennes, les étudiantes, les femmes en recherche d’emploi ou en reconversion professionnelle, afin de les inciter à avoir une meilleure connaissance du type de métiers qui existent ou existeront à l’avenir dans la Tech.

 

42 s’attache à valoriser les métiers de la Tech en mettant les nombreuses opportunités pour les femmes d’y travailler : il s’agit d’un secteur où les postes sont bien rémunérés, gratifiants, avec beaucoup d’autonomie.

 

Pour favoriser les conditions de leur réussite, l’école 42 veille à développer un environnement de travail sécurisé et confortable au sein duquel les femmes se sentent respectées et soutenues aussi bien par l’équipe pédagogique que par les étudiants masculins. Le développement de ces initiatives éducatives porte ses fruits. En 2017, 42 accueillait 7 % de femmes. L’année suivante la promotion a doublé (14 %) pour passer à 21 % en 2019. 42 a pour objectif d’accueillir 30 % d’étudiantes très prochainement.

 

 

Les entreprises se mobilisent pour attirer plus de femmes dans les nouvelles technologies 

Après leur formation IT, les femmes doivent pouvoir trouver un poste adapté à leurs besoins et envies. Les entreprises ont bien saisi l’importance de féminiser leurs équipes dans le secteur de la Tech.

Par exemple depuis mai 2020, 110 entreprises se sont engagées à mettre en place des politiques volontaristes et à élargir leurs critères de recrutement en faveur d’une meilleure inclusion. Ces entreprises s’engagent également à former leurs salariés aux pratiques favorisant l’égalité homme/femme. Pour cela, ces entreprises dont certaines sont leaders dans le secteur de la Tech (Orange, Sopra Steria, Capgemini ou GFI) ont signé le Manifeste pour la reconversion des femmes dans les métiers du numérique, en partenariat avec Pôle Emploi, le Syntec Numérique et la start-up Social Builder.

Le but est ainsi de donner l’exemple et d’être le moteur d’un changement dans le secteur du numérique en multipliant les actions pour accueillir les femmes souhaitant se reconvertir dans le secteur de l’IT.

 

 

Conclusion

Plus que jamais, le secteur de l’IT est en train de se féminiser grâce aux initiatives déjà en cours, notamment en termes de formations et avec la mise en place de politiques de recrutement inclusives au sein des entreprises.

On le sait, la situation sanitaire actuelle a sonné la démocratisation du télétravail. Or, les entreprises du secteur du numérique ont déjà adopté depuis longtemps ce mode de travail, ce qui aura pour effet d’attirer encore davantage de profils féminins dans le secteur de l’IT.

Aujourd’hui, pour accompagner les étudiantes et les femmes qui se lancent en tant qu’indépendant dans le secteur de l’IT, le portage salarial se présente comme une solution idéale pour combiner autonomie totale dans le choix des missions tout en proposant le filet de sécurité nécessaire au bon développement pérenne de son entreprise. Pour en savoir plus sur cette solution, n’hésitez pas à consulter cet article dédié et à nous contacter directement chez Port-Up pour nous poser toutes vos questions !

Ludivine Mazzotti

A propos de Ludivine Mazzotti

Rédactrice Web et Consultante Freelance en référencement, je rédige et j’optimise les contenus éditoriaux pour le web. J’aime écrire sur le sujet du freelancing pour accompagner les indépendants à atteindre leurs objectifs.