<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=212195522864981&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Les vacances, un vecteur de santé, d’efficacité et de productivité

article vacances

Comme chaque année nous les attendions avec impatience… Bonne nouvelle, elles ont enfin commencé… LES VACANCES !

Et qui dit vacances, dit… soleil, découvertes, moments de partage en famille et/ou entre amis, mais surtout Farniente !

Une chose est sure, cette année encore, pas question d’y renoncer. Pourquoi ? Principalement parce que l’absence de congés, de moments de pause peut conduire non seulement à l’apparition de troubles physiques : troubles du sommeil, troubles cardiovasculaires, mais aussi à l’apparition de troubles psychosociaux, tels que le stress, la perte de motivation, de la fatigue ou encore au burnout !

Que vous restiez à la maison ou que vous passiez vos vacances ailleurs, bien plus qu’un luxe, le fait de s’accorder des vacances est un réel besoin, une nécessité pour préserver non seulement notre santé physique mais aussi notre santé mentale et psychique.

Par ailleurs, il convient de rappeler qu’il y a de nombreux avantages à s’accorder ces moments de « break », tant pour notre santé que sur notre efficacité et nos capacités de production au travail.

Voyons ensemble quels peuvent être ces bienfaits.

 

Les vacances : un acteur contre les troubles psychosociaux

 

A présent nous le savons, les longues journées à travailler d’arrache-pied du fait d’une charge de travail excessive, les fortes responsabilités, les horaires de travail conséquentes sont autant d’éléments susceptibles d’engendrer un niveau important de stress et d’anxiété.

 

Aussi, avec la crise sanitaire que nous avons traversée, ces derniers mois ont été éprouvants sur le plan psychologique. Pour beaucoup d’entre nous, le covid-19 et les conséquences associées ont engendré un fort niveau de stress et d’anxiété. Les semaines de confinement du fait de la propagation de ce virus ont été particulièrement difficiles à vivre et ont joué un rôle majeur dans l’apparition de ces troubles.

S’ajoutant à cela les multiples efforts pour s’adapter aux nouvelles exigences du travail, tout en essayant d’articuler au mieux vie privée/vie professionnelle.

A lire ➡️ Le télétravail ou l’expansion d’un allié atemporel

 

Au fil des semaines, une forme de fatigue non seulement physique mais aussi psychique s’est installée graduellement, rendant certaines tâches bien plus compliquées à réaliser.

 

Face à l’ensemble des aléas rencontrés ces derniers temps, il n’est pas illégitime de penser que plus que jamais, nous avons besoin de repos, de « décompresser », de « s’aérer l’esprit » et de faire le plein d’énergie !

 

Fort heureusement, la prise de congés permet de répondre à ces besoins.

 

En ergonomie, nous savons que les temps de pauses pris dans la journée, ainsi que les congés permettent de réduire considérablement l’apparition des troubles psychosociaux. En effet, une alternance régulière entre les périodes de travail et les moments de pause est indispensable et contribue efficacement à notre équilibre psychologique.

Pendant ces moments de « break », l’idéal étant de se livrer à de nombreuses sources de plaisir et de détente : visites, randonnées, siestes, activités sportives, sorties culturelles, lectures, etc. Qu’importe ! Laissez libre court à votre imagination et à vos envies. Le but principal étant de se déconnecter du travail.

 

Attention toutefois à ne pas surcharger les journées par un trop plein d’activités au profit du repos afin de ne pas engendrer une fatigue supplémentaire.

 

Des études en neurosciences portant sur la récupération s’accordent à dire que pour ressentir les bienfaits des vacances sur notre santé, une période de 15 jours consécutifs semble être nécessaire (dans la mesure du possible).

Bien entendu, cela à condition de couper véritablement avec le travail !

Pendant ces moments de « break », il est essentiel de mettre de côté toute source en lien avec le travail : téléphone portable professionnel, e-mail, etc.

 

 

Les vacances : facteur d’efficacité et de productivité au travail

 

Un autre bienfait des vacances porte sur l’efficacité au travail.

 

Non vous ne rêvez pas, le fait de prendre des vacances a bien une influence positive sur nos façons de travailler, rendant celles-ci plus efficaces et augmentant nos capacités de production lors de la reprise

De nombreuses études indiquent que les pays les plus productifs seraient ceux ou les travailleurs bénéficieraient d’avantages de vacances. La santé économique d’une entreprise dépend essentiellement de l’état de santé de ses salariés !

Face à ce constat, certaines entreprises ont revu leurs pratiques de management, les rendant plus souples. Par exemple, en France ou encore en Allemagne, des entreprises principalement de type startup, ont instauré au sein de leur structure le concept des vacances en illimités. Au-delà de la satisfaction que procure ce concept aux salariés, celui-ci permet de lutter contre l’absentéisme au travail.

 

Bien entendu, la condition sine qua none pour que ce concept fonctionne et perdure dans ces structures est que les objectifs de production des salariés soient atteints !

Sabrina Boultache

A propos de Sabrina Boultache

Ergonome – Psychologue du travail Titulaire d’un Master en Psychologie du Travail et en Ergonomie à l’université Paris Ouest, j’exerce en tant qu’Ergonome depuis 6 ans. De manière générale, mon activité consiste à préserver la santé des collaborateurs et entreprises pour améliorer les conditions de travail.