<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=212195522864981&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Période de préavis : comment ça marche ?

Vous n'êtes pas heureux au travail et songez à quitter votre emploi pour vous lancer à votre compte ?

Ou vous profitez d'un licenciement pour devenir indépendant ?

C'est une très belle décision !

Chez Port-Up, on ne serait que trop vous encourager dans cette démarche.

 

Le préavis, qui marque la période de transition entre la rupture de votre contrat de travail et votre départ effectif de l'entreprise n'est pas toujours facile à appréhender et à vivre moralement.

Dans cet article, nous détaillons les obligations légales que doivent respecter chaque partie et vous donnons les clés pour partir en bon terme avant de commencer votre carrière freelance.

préavis en entreprise mode d'emploi

 

Préavis : les obligations à respecter avant de se freelancer

Le préavis est une obligation légale que doit respecter l'employeur et le salarié.

Elle permet aux deux parties de s'organiser correctement et d'assurer la passation, avant la fin de la collaboration.

En tant que futur freelance, c'est donc une période idéale pour préparer sereinement votre entrée dans l'ère de l'indépendance et activer vos droits auprès de Pôle emploi (si vous en bénéficiez).

Pendant cette période, votre champ de responsabilité reste identique. Vous continuerez également de toucher votre salaire.

Néanmoins, les obligations qui vous sont réservées diffèrent en fonction de votre situation, c'est-à-dire, si vous êtes encore en période d'essai, si vous êtes licencié, démissionnaire ou avez négocié une rupture conventionnelle.

 

Durée de préavis après un licenciement

Ce préavis a été négocié au moment où vous avez intégré l'entreprise. Reportez-vous donc à votre contrat de travail.

Le minimum légal imposé par la loi est de :

- 1 mois (pour les salariés qui ont entre 6 mois et 2 ans d'ancienneté)

- 2 mois (pour les salariés qui ont plus de 2 ans d'ancienneté)

 

Durée de préavis après une démission

Reportez-vous une nouvelle fois à votre contrat de travail. Ce préavis est en moyenne :

- d'1 mois pour les employés

- de 3 mois pour les cadres en entreprise

 

Durée de préavis après rupture conventionnelle

Lors d'une rupture conventionnelle, vous négociez votre départ. A ce titre, aucun préavis n'est obligatoire. A vous de le négocier !

 

Comment gérer un préavis

 

 

Vous souhaitez partir sans remplir votre préavis ?

 

Une volonté de la part de votre employeur ?

Votre employeur peut vous demander de partir avant que nous n'ayez eu le temps d'accomplir votre préavis. Vous recevrez alors une compensation financière à hauteur de la somme que vous auriez dû recevoir si vous l'aviez effectué comme il se doit.

 

Une volonté de votre part ?

Vous pouvez formuler une demande de dispense de préavis par écrit. Cependant, libre à l'employeur d'accepter ou refuser. C'est lui qui a le dernier mot !

Cependant, si vous refusez de le réaliser, contre son gré, vous commettez une faute grave, qui entraîne une rupture immédiate de votre contrat de travail. De plus, vous vous exposez au risque de voir l'entreprise vous réclamer des dommages et intérêts (voire plus s'il y a préjudices).

Seuls peuvent légalement y échapper :

- les femmes enceintes, dont la grossesse est médicalement assistée

- les femmes qui, au retour de leur congé maternité veulent consacrer du temps à l'éducation de leur.s enfant.s

- les créateurs d'entreprise (en tant que futur entrepreneur, vous avez donc la liberté de ne pas effectuer cette période de préavis !)

Vous pouvez prendre rendez-vous gratuitement avec un conseiller de Port-Up ici, qui vous aiguille dans la démarche.

 

Quitter l'entreprise en tout sérénité

Vous vous lancez comme indépendant ?

Il est essentiel de quitter votre entreprise sereinement et soigner les fins de collaboration.

Recroiser son ancien employeur, ou se faire recommander (ou non) par son ancien manager est très courant.

Le monde est petit et les opportunités (pourtant insoupçonnées) que deux personnes se rencontrent sont très probables (même des années après).

De plus, avant de recruter une équipe, un employeur voudra se renseigner sur un candidat potentiel en interrogeant son ecosystème.

Il est donc impératif que vous laissiez une bonne image de vous. Ce serait dommage de briser tout le travail que vous avez accompli pendant des années, non ?

Qui plus est votre employeur pourrait même décider de vous engager comme freelance. C'est le cas de Marion Giroudon, co-fondatrice de Digi Atlas (un organisme de formation qui aide les freelances à trouver des clients par Internet).

"Durant mes premiers mois d’activité freelance, mes deux derniers employeurs ont fait appel à moi pour des missions. Cela m’a aidée à démarrer, j’étais contente de les avoir quittés proprement et d’avoir gardé des contacts avec eux. C’est parce que j’avais laissé une bonne image de moi, et que je leur avais fait part de mon nouveau statut, qu’ils ont pu faire appel à moi", Marion G.

Et vous, ça vous est déjà arrivé de vous faire recommander par votre ancien employeur ?

le préavis en entreprise, comment ça marche ?