<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=212195522864981&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Qu'est-ce qu'un freelance ? Définition et état des lieux

Définition d'un freelance :

le freelance est un travailleur indépendant, qui choisit de se mettre à son compte sans employer d'autres personnes.

Il n'a pas de salarié, ni de supérieur hiérarchique. Il est donc autonome et seul maître à bord de son activité. A l'inverse de certains indépendants, il ne possède pas de fond de commerce, de licence ou d'actifs.

Combien y a t-il de freelances en France en 2019 ?

On dénombre environs 900 000 freelances en France, un chiffre en constante progression depuis plus de 10 ans.

Selon une étude menée par la plateforme de freelances Malt, 40% de ces freelances sont des femmes, et 60% d'entre eux sont des hommes. Un rapport encore déséquilibré qui devrait s'amoindrir avec le temps.

Parmi les raisons qui poussent les professionnels à se "freelancer", le résultat de l'étude met en relief trois grandes motivations :

  • la flexibilité de choisir son lieu de travail
  • la liberté de pouvoir organiser son temps
  • celle de pouvoir choisir ses clients

 définition-freelance-freelancing

 Au delà de tous ces avantages, la chose qui importe le plus pour un freelance est sans équivoque le sentiment d'entreprendre sa vie. Cet état d'esprit, commun à tous les freelances, les amène à être acteur de leur vie professionnelle.

Un élément déterminant, qui pousse les plus frileux à sauter le pas vers un modèle qui répond à leurs attentes dans leur quête de sens.

 

Quels sont les différents profils de freelance ?

On recense les freelances à temps plein et les freelances à temps partagé. Dans cette dernière catégorie, on compte ceux qui cumulent le freelancing avec un CDI et ceux qui ont un projet personnel à côté.

 

  • Zoom sur la typologie des freelances qui exercent à temps plein

Cette catégorie de freelance est en pleine montée en puissance et constitue pour de nombreux experts le futur de l'emploi.

Si de plus en plus de professionnels sautent le pas vers le freelancing, c'est qu'ils y trouvent la solution à leurs aspirations professionnelles d'un côté et la réponse à une demande d'un marché en forte croissance de l'autre.

Pour combler leurs besoins d'expertise et la fluctuation de leur activité, les entreprises pensent de plus en plus "freelance".

En effet, le salariat comme nous le connaissons jusqu'à présent connaît une profonde mutation. Le management vertical, qui était la norme de la plupart des sociétés disparaît au profit d'un management horizontal.

L'objectif ? Donner plus de poids à chaque salarié, pour le rendre un peu plus acteur de son changement.

Un article sur les avantages de travailler avec des freelances est disponible ici.

 

  • Les freelances à temps partagé avec un projet personnel

Cette catégorie de freelances s'attache quant à elle à mener à bien un projet personnel; que ce soit un projet de voyage, culturel, artistique ou familial. 

De plus en plus de digital nomades profitent de la flexibilité que leur offre Internet pour voyager tout en travaillant.

Le site nomadlist recense les endroits du monde les plus favorables pour les travailleurs nomades (votes réalisés par la communauté et mis à jour en temps réel). Nous en parler plus en détails dans cet article.

 

  • Les freelances à temps partagé avec un CDI à côté

Enfin, il y a les freelances, qui, à côté de leur CDI, souhaitent arrondir leurs fin de mois en réalisant des missions freelances sur leur expertise métier. C'est aussi pour certains un moyen de tester l'entrepreneuriat à petite échelle, avant de définitivement sauter le pas !

 

Quels statuts juridiques sont réservés aux freelances / indépendants ?

 

Statuts Avantages Inconvénients 
Micro-entreprise
  • Charges peu élevées (24% du CA)
  • Statut cumulable avec une activité de salarié 
  • Facilité dans la gestion de sa comptabilité
  • Un seuil de chiffre d'affaires limité à 70 000€
  • Vous ne cotisez ni au chômage, ni à la retraite
  • Pas de TVA en dessous de 33200€ de CA (vous ne pourrez donc pas la déduire de vos achats professionnels)
Portage Salarial 
  • Protection sociale du salariat
  • Accessibilité plus facile à l'achat et à la location d'un bien immobilier
  • Pas de gestion administrative et comptable (c'est la responsabilité de la société de portage salarial)
  • Possibilité de récupérer la TVA sur vos achats et vos frais professionnels en trésorerie
  • Statut cumulable avec la micro-entreprise et une société
  • Frais de gestion de 10% environs inhérents à la rédaction des contrats, la gestion de la comptabilité et le versement de votre salaire (chez Port-up, on commence à 5% ;-))
EURL
  • Solution qui permet au freelance de sous-traiter facilement des missions, puisqu'il peut déduire les achats de sa comptabilité
  • Pas de protection sociale 
  • Charges sociales élevées (environs 40%)
  • Frais de fonctionnement coûteux
SASU
  • Gérant assimilé salarié
  • Protection sociale importante
  • Patrimoine personnel protégé
  • Charges salariale très élevées (les dividendes restent plus intéressants)

 

Découvrez en vidéo la vision du freelancing vu comme le futur du travail en Europe :